Coaching de carrière et compétence 11 (ICF)

Coaching de carrière et compétence 11 (ICF) : gérer les progrès et la responsabilité

Savoir centrer son attention sur ce qui est important pour le client et le laisser assumer ses responsabilités

Cherchez-vous une Formation au coaching de carrière ?

ImageNous voilà à la dernière des compétences. C’est aussi celle qui est la plus utile à la fin de chaque séance de coaching et à la fin du projet.

Nous n’allons pas laisser partir notre client simplement avec de nouvelles idées et des choix encore à faire en rapport à ses opportunités.

C’est le moment  de vérifier que notre client est engagé fermement dans la réalisation des actions qu’il a choisies. Selon l’état d’avancement de son projet, et avant la prochaine séance, il travaillera sur son plan de marketing personnel, sur l’établissement de son réseau, à rencontrer des personnes utiles, à rédiger son courrier, son CV, etc…

Comme vous avez pu le comprendre à la lecture de ces articles, il n’y a pas qu’une seule compétence qui s’applique à un moment de coaching. Ici par exemple, le coach s’attardera à vérifier que le client n’est pas en train de s’engager plus qu’il ne peut le faire, qu’il ne cherche pas la perfection au point de ne pas avancer, ou qu’il ne veut pas faire plaisir au coach plutôt que de prendre soin de son avenir.

La présence, l’écoute, le questionnement, un langage direct, la conception d’action seront plus que nécessaires pour boucler votre coaching et faire devenir votre client autonome.

Merci de nous raconter vos expériences sous forme de commentaires

Coaching de carrière et compétence 5 (ICF)

Coaching de carrière et compétence 5 (ICF) : écouter avec attention

ImageQuand un client vient chez un coach pour réorienter sa carrière, il entre dans le coaching avec certaines idées claires et d’autres qui le sont beaucoup moins. Ainsi, reproduire ce qui est connu, en cherchant un job aux caractéristiques similaires au précédent,  est une tentation quasi omniprésente. Pourtant, ces positions ont parfois été sources de difficultés récurrentes.

Ce sera au coach d’écouter avec attention pour relever ces contradictions et ces fausses pistes.  Le coach se concentrera donc autant sur les dits que sur les non-dits pour comprendre les attentes du client, y compris les désirs cachés, les omissions volontaires ou pas.

En utilisant les résumés, la réitération, les répétitions ou en paraphrasant les dires du client, le coach l’aidera à avoir une vue plus claire et une meilleure compréhension de sa situation.

Par exemple, le coach s’attachera à comprendre les raisons qui empêchent le client de mettre en œuvre les activités de réseautage utiles à son projet. Le client a-t-il peur du rejet, peur de l’échec ?    Se sent-il dans l’insécurité et ne veut-il pas l’avouer ? A-t-il des convictions négatives quant  à la permission de faire telle ou telle action ? Occupe-t-il son temps de manière à être débordé et ne pas faire ce qui lui sera utile ? 

La formation au coaching de carrière est organisée avec Coaching Ways et les détails pour s’inscrire sont disponibles en suivant ce lien:
http://users.skynet.be/momento/cw/page4/page25/index.html

Coaching de carrière et compétence 4 (ICF)

Coaching de carrière et compétence 4 (ICF) :  établir la relation avec le client par la « présence » du coach.

ImageDans la situation particulière du coaching de carrière le client cherche de l’assurance pour définir et mettre en œuvre son avenir professionnel. Il attend donc du coach que sa communication soit ouverte, souple et rassurante.

Nous avons vu comment le choix du lieu permet l’intimité et la confiance. A ceci viendra s’ajouter la posture du coach. Comment celui-ci va-t-il se préparer à être disponible et attentif aux besoins de son client ? Quel rituel de préparation le coach va-t-il mettre en place pour se libérer de ses propres contingences, de ses propres pensées perturbatrices pour être vraiment « présent » ?

Le client qui vient en coaching de carrière vit une situation qui change rapidement. Une nouvelle opportunité peut apparaître qui perturbe le plus beau plan de travail, une peur peut se manifester de manière inattendue, une étape de travail peut s’être mal passée. Pour le coach il faudra faire preuve de souplesse et accepter de revoir l’objectif de séance selon les nouvelles situations.

En particulier, dans les situations de perte d’emploi, qui entraîne chez le client un état émotionnel exacerbé, une sensibilité à l’urgence, une perte de confiance, le coach sera particulièrement attentif à l’observation et l’acceptation des signes révélateurs de ces états. Comment va-t-il se rendre disponible et vraiment à l’écoute sans jugement ?

Nous verrons dans le prochain article comment la présence du coach est importante pour une écoute active de son client.

La formation au coaching de carrière est organisée avec Coaching Ways et les détails pour s’inscrire sont disponibles en suivant ce lien:
http://users.skynet.be/momento/cw/page4/page25/index.html

Coaching de carrière et compétence 1 (ICF)

Coaching de carrière et compétence 1 : respecter les directives éthiques et les normes professionnelles.

ImageLe coach est un des multiples acteurs du monde de l’emploi et de la gestion de carrière. Comment différencier son action par rapport aux « talent managers dans les entreprises » et au spécialistes du placement (in- et outplacement) ?

Le coach s’engage à n’être ni un conseiller, ni un thérapeute. La démarche de coaching présuppose que le client est naturellement créatif et à les ressources pour faire émerger les solutions et les stratégies qui seront les mieux adaptées à ce qu’il cherche à accomplir. Son client est considéré dans son intégralité et pas uniquement dans sa dimension professionnelle.

De plus, le coach, contrairement aux autres acteurs, n’a pas d’enjeu personnel. Il n’est pas rémunéré sur la base d’un résultat comme la signature d’un contrat d’emploi par son client. Son travail n’est pas évalué dans le cadre d’une stratégie économique, commerciale et compétitive.

La mesure de la qualité de son accompagnement est faite par son client quand celui-ci atteint l’objectif qu’il s’est fixé dans la satisfaction de tous les critères connus et mis en évidence pendant la phase de coaching.

La semaine prochaine nous verrons comment le contrat de coaching se différencie d’un travail de conseiller et propose au client de l’accompagner dans son chemin de vie.

La formation au coaching de carrière est organisée avec Coaching Ways et les détails pour s’inscrire sont disponibles en suivant ce lien:
http://users.skynet.be/momento/cw/page4/page25/index.html