“ Vouloir être dérangé”

Wheatley, Margaret J. Turning to One Another: Simple Conversations to Restore Hope to the Future San Francisco: Berrett-Koshler Publishers, Inc., 2002

Alors que nous travaillons ensemble pour redonner espoir au futur, nous devons inclure un nouveau et étrange allié – notre volonté d’être dérangé. Notre volonté de voir nos croyances et nos idées mises au défi par ce que les autres pensent. Aucune personne, ni point de vue ne peut nous donner les réponses dont nous avons besoin aux problèmes d’aujourd’hui.
Paradoxalement, nous ne pouvons trouver ces réponses qu’en admettant que nous ne le savons pas.
Nous devons être prêts à abandonner nos certitudes et à nous attendre à être confus pour un temps. Nous n’avons pas été formés pour admettre que nous ne savons pas. La plupart d’entre nous ont appris à sembler certain et confiant, d’exprimer notre opinion comme si elle était vraie. Nous n’avons pas été récompensé d’être confus, ou pour poser plus de questions plutôt que de donner des réponses rapides. Nous avons également passé de nombreuses années à écouter d’autres principalement pour déterminer si nous sommes d’accord avec eux ou non. Nous n’avons ni le temps ni l’intérêt de s’asseoir et d’écouter ceux qui pensent différemment que nous le faisons.
Le monde est maintenant assez déroutant. Nous ne vivons plus dans ces jours doux et lents où la vie semblait prévisible, où nous savions quoi faire ensuite. Nous vivons dans un monde complexe, nous ignorons souvent ce qui se passe et nous ne serons pas capable de comprendre sa complexité à moins que nous passions plus de temps à ne pas savoir.
Il est très difficile d’abandonner nos certitudes – nos positions, nos convictions, nos explications. Celles-ci aident à nous définir ; elles sont au cœur de notre identité personnelle. Pourtant, je crois que nous réussirons à changer ce monde uniquement si nous pouvons penser et travailler ensemble de manières nouvelles. La curiosité est ce dont nous avons besoin. Nous ne devons pas abandonner ce que nous croyons, mais nous devons être curieux de savoir ce que quelqu’un d’autre croit. Nous devons reconnaître que leur façon d’interpréter le monde pourrait être essentiel à notre survie.
Nous vivons dans un système mondial dense et enchevêtré. Parce que nous vivons dans des parties différentes de cette complexité, et parce qu’il n’y a pas deux personnes physiquement identiques, chacun de nous vit l’expérience de la vie différemment. Il n’est jamais possible pour deux personnes de voir exactement les mêmes choses. Vous pouvez tester cela pour vous-même. Prenez un événement que vous avez partagé avec d’autres (un discours, un film, un fait en cours, un problème majeur) et demandez à vos collègues et amis de décrire leur interprétation de cet événement. Je pense que vous serez étonné du nombre d’explications que vous allez entendre. Une fois que vous obtenez une vue de la diversité, essayez même de demander à plus de collègues. Vous vous retrouverez avec une riche mosaïque d’interprétations qui est beaucoup plus intéressante que toute autre interprétation séparée.
Pour être curieux de savoir comment quelqu’un d’autre interprète les choses, nous devons être prêt à admettre que nous ne sommes pas capables de comprendre les choses tout seul. Si nos solutions ne fonctionnent pas aussi bien que nous le souhaitons, si nos explications de pourquoi quelque chose est arrivé ne vous semble pas suffisante, il est temps de commencer à demander aux autres ce qu’ils voient et pensent.
Quand autant d’interprétations sont disponibles, je ne peux pas comprendre pourquoi nous serions satisfaits de conversations superficielles où nous prétendons être d’accord les uns avec les autres. Il y a plusieurs façons de s’asseoir et d’écouter les différences.
Dernièrement, j’ai cherché à écouter ce qui me surprend. Qu’est-ce que je viens d’entendre et qui m’a surpris ? Ce n’est pas facile, j’ai l’habitude de rester assis en hochant la tête à ceux qui disent des choses avec lesquelles je suis d’accord. Mais quand je remarque ce qui me surprend, je peux voir mes propres points de vue plus clairement, en ce compris, mes croyances, suppositions et hypothèses.
Noter ce qui me surprend et me dérange a été un moyen très utile de voir mes croyances invisibles. Si ce que vous dites me surprend, je suppose quelque chose d’autre est vrai. Si ce que vous dites me dérange, je dois croire quelque chose de contraire à vous. La confrontation à votre position met en lumière ma position. Quand je m’entends dire : « Comment quelqu’un pourrait-il croire quelque chose comme ça? », une lumière s’allume pour que je voie mes propres croyances. Ces moments sont de grands cadeaux. Si je peux voir mes croyances et mes hypothèses, je peux décider si je les apprécie toujours.
J’espère que vous entamerez une conversation en écoutant ce qui est neuf. Ecoutez le mieux que vous pouvez pour découvrir ce qui est différent, ce qui vous surprend. Voyez si cette pratique vous aide à apprendre quelque chose de nouveau. Remarquez si vous développez une meilleure relation avec la personne avec laquelle vous parlez. Si vous essayez cela avec plusieurs personnes, vous pourriez vous retrouver à rire de plaisir lorsque vous réaliserez combien façons uniques il y a d’être humain.
Nous avons la possibilité plusieurs fois par jour, tous les jours, d’être celui qui écoute les autres, curieux plutôt que certain. Mais le plus grand avantage de tous est que cette écoute nous rapproche. Quand on écoute avec moins de jugement, on développe toujours de meilleures relations les uns avec les autres. Ce ne sont pas les différences qui nous divisent. Ce sont nos jugements les uns sur les autres alors que la curiosité et la bonne écoute nous ramène l’un vers l’autre.
Parfois, nous hésitons à écouter les différences parce que nous ne voulons pas de changement. Nous sommes à l’aise avec nos vies, et si nous écoutions quelqu’un poser des questions, nous devrions nous engager à changer les choses. Si nous nous n’écoutons pas, les choses peuvent rester comme elles sont et nous n’aurons pas à dépenser d’énergie. Mais la plupart d’entre nous voyons des choses dans notre vie ou dans le monde que nous aimerions être différentes. Si cela est vrai, nous devons écouter plus, pas moins. Et nous devons être prêt à aller dans le lieu très inconfortable de l’incertitude.
Nous ne pouvons pas être créatifs si nous refusons d’être confus. Le changement commence toujours par la confusion; les interprétations tant chéries doivent se dissoudre pour laisser place au nouveau.
Bien sûr, c’est effrayant d’abandonner ce que nous savons, mais c’est l’abîme où la nouveauté vit. De grandes idées et inventions apparaissent miraculeusement dans l’espace de ne pas savoir. Si nous pouvons affronter la peur et entrer dans l’abîme, nous serons grandement récompensés. Nous redécouvrons que nous sommes créatifs.
Alors que le monde devient de plus en plus étrange, déroutant et difficile, je ne crois pas que la plupart d’entre nous veulent continuer à lutter seuls, je ne peux pas savoir que faire de ma propre perspective étroite. Je sais que j’ai besoin de mieux comprendre ce qui se passe. Je veux m’asseoir avec vous et parler de toutes ces choses effrayantes et celles pleines d’espoir que j’observe. Et j’écoute ce qui vous fait peur et vous donne de l’espoir. J’ai besoin de nouvelles idées et solutions pour les problèmes qui me préoccupent. Je sais que je dois vous parler pour les découvrir. J’ai besoin d’apprendre à apprécier votre point de vue, et je veux que vous appréciez le mien. Je m’attends à être dérangé par ce que j’entends de vous. Je sais cependant que nous ne devons pas être d’accord avec chacun afin de bien penser ensemble. Nous n’avons pas besoin d’être liés par la tête. Nous sommes liés par nos cœurs.

Créer l’accord avec le client

Ce qui fait la différence!

Une des grandes différences entre le coach professionnel et l’amateur est la manière dont le premier conclut un accord avec son client. Cette façon de faire est une des marques du professionnalisme.

Le coach professionnel veillera à créer des accords clairs avec le client,et toutes les parties prenantes. Il informera toutes ces personnes sur la relation de coaching, le processus, les objectifs et méthodes. Et cela autant pour un accord global de coaching que pour chaque séance.

En savoir plus

J’ai le grand honneur d’être invité par le chapitre d’ICF Tunise ce jeudi 28 novembre pour mener un atelier consacré à l’établissement de l’accord de coaching. Ceci intéresse autant le coach confirmé, que le futur coach et l’utilisateur des services de coaching.

Pour vous inscrire cliquez sur le lien suivant : https://forms.gle/YEqzGCFqAhpx6GGk6

Coaching Supervision – International Coach Federation

Coaching supervision offers coaches an opportunity to access continuous professional development through reflection and dialogue in a safe, supportive and confidential space. If we look closer at the word itself: super-vision meaning over-sight, the practice of supervision is for the coach and their supervisor to reflect together and have over-sight of the coach’s practice in …read more.

Source : Coaching Supervision – International Coach Federation

Nouveau site

Toutes les informations au sujet de la formation de coach en un seul lieu

pi-coach.pro est l’abréviation de Programme International de Coaching Professionnel

pi-coach.pro est l’abréviation de
Programme International de Coaching Professionnel

Visitez ce site et partagez-le à vos connaissances intéressées par le coaching, merci.

Merci aussi de laisser vos commentaires ci-dessous.

Devez-vous renouveler? Agissez maintenant ou perdez votre ACC

Il est temps d’agir – ou perdez votre ACC

Si votre ACC doit être renouvelé à la fin de cette année, il est temps d’agir. Votre accréditation ICF doit être renouvelée tous les trois ans. Vous pouvez vérifier le moment où la vôtre doit être renouvelée sur le site Web de l’ICF sous votre profil – www.coachfederation.org, Cela figure également sur votre certificat d’accréditation.

Les titulaires d’un ACC doivent avoir dix heures supplémentaires de mentor coaching pour renouveler. Ce mentorat doit s’étaler sur au moins trois mois. Cela signifie que si votre accréditation expire à la fin de 2019, vous devez commencer le processus avant la fin de septembre – ce qui vous donne moins de deux semaines pour commencer.

Ne paniquez pas!

Je rassemble un groupe de coaches dans une position similaire à la vôtre. Nous entamerons notre processus en présentant un aperçu des compétences de base du coaching ICF, Puis nous plongerons dans une série de séances de groupe avec de nombreuses occasions de pratiquer et de recevoir des commentaires sur votre travail. Vous aurez également trois heures de mentorat individuel avec moi.

S’il vous plaît entrez en contact pour en savoir plus – mais ne tardez pas! Nous devons commencer les travaux d’ici la fin du mois.

Voir les dates des séances en groupe et en ligne : Renouvelez votre ACC

Développer la carrière de coach

Le développement de notre carrière de coach est pour tous un sujet d’attention. Oui, même lorsque l’on a atteint le grade de MCC, cela reste un sujet de réflexion et d’action!

Une des façon de travailler à ses capacités et ses compétences de coach, de conforter sa crédibilité,d’offrir de meilleurs services à nos clients est la supervision.

Vous avez le choix entre une supervision individuelle ou une supervision de groupe. Chaque choix à ses avantages. La supervision individuelle est plus intime et permet une totale personnalisation.

La supervision de groupe permet le partage et profite de l’intelligence collective. Beaucoup de coaches préfèrent la supervision de groupe pour sa convivialité. Elle rompt aussi la solitude que certains coaches peuvent ressentir.

ICF recommande la certification et vous pouvez compter 10 heures de certification dans les 40 heures nécessaires pour renouveler votre certification. Vous pouvez lire ce qu’ICF dit à propos de la supervision en suivant ce lien: « Que dit ICF à propos de la supervision? »

Voici ma proposition pour la supervision en groupe :

  • Supervision en groupe de maximum 8 personnes.
  • Cette supervision se fera en ligne via ZOOM tous les 2ème mardi du mois de 18 à 20 heures d’octobre à juin.
  • La première date est donc le 8 octobre 2019.
  • Au total cela donne 18 heures de supervision par an. 10 de ces heures peuvent compter pour le renouvellement de votre certification.
  • Vous vous engagez pour un an et payez soit 950€ (HTVA), soit en trois fois 350€ (HTVA) à la date de votre inscription, en décembre et en mars.
  • Pour vous inscrire : « les formules de supervision »

Que dit ICF à propos de la supervision?


La supervision du coaching est une pratique d’apprentissage collaboratif destinée à développer sans cesse la capacité du coach par un dialogue réflexif au profit des coaches et des clients.

La supervision du coaching met l’accent sur le développement de la capacité du coach en offrant une occasion plus riche et plus large de soutien et de développement. La supervision du coaching crée un environnement sûr où les coaches peuvent partager leurs succès et échecs à devenir maître dans la façon dont ils travaillent avec leurs clients.

Position de l’ICF sur la supervision du coaching

ICF soutient la supervision du coaching pour les praticiens du coaching professionnel à plein temps dans le cadre de leur panel d’activités de développement professionnel continu.

ICF reconnaît la supervision du coaching comme un élément important du développement professionnel d’un coach, de l’apprentissage et de la croissance.

A ce titre, 10 heures de supervisions peuvent être comptées en crédit des compétences de base pour le renouvellement de la certification.

La supervision du coaching est suffisamment différente du coaching. Dès lors une formation est nécessaire pour pratiquer des compétences de supervision. À ce titre, tous les superviseurs du coaching devraient recevoir une formation spécifique de supervision du coaching.

En 2017-2018, j’ai suivi avec succès la formation de superviseur du coaching avec Damian Goldvarg (https://goldvargconsulting.com/executive-coaching/coaching-supervision-certification/)

La supervision du coaching inclut:

  • L’exploration du  processus interne du coach par une pratique réflexive
  • L’examen de l’accord de coaching et d’autres contacts psychologiques ou physiques, à la fois implicite et explicite
  • La découverte de zones cachées
  • Les questions d’éthique
  • S’assurer que le coach se sent crédible et responsable
  • Et regarder tous les aspects de l’environnement du coach et du client pour révéler des opportunités de croissance.

La recherche d’ICF sur la supervision du coaching

Un nombre croissant de livres et d’ articles académiques sur le thème de la supervision du coaching sont en cours de publication. ICF contribue activement à ce nombre croissant de recherches, y compris sa récente publication dans International Coaching Psychology Review , (Volume 12, No. 1, Mars 2017), qui a identifié les principaux avantages pour les coaches qui bénéficient d’une supervision de coaching. Ces avantages sont les suivants:

  • Augmentation de la conscience de soi
  • Une plus grande confiance
  • Augmentation de l’objectivité
  • Sens élevé d’appartenance au métier
  • Sentiment d’isolement réduit
  • Augmentation de la débrouillardise

En savoir plus

Pour connaître les formules de supervision, voir https://prdcoaching.com/les-formules-de-supervision/

Quand faut-il commencer à être supervisé et à quelle fréquence?

Un saut vers un niveau supérieur de votre coaching

Si vous considérez la supervision comme une part importante de votre développement personnel et professionnel, cela peut être un processus continu qui débute dès la mise en route de votre activité de coach avec une fréquence régulière, par exemple tous les mois.

L’objectif de la supervision peut aussi être de faire un contrôle de qualité de votre pratique en vue d’obtenir ou de prolonger une certification, et de satisfaire aux exigences d’une fédération,

La supervision peut aussi de faire partiellement par téléphone ou vidéoconférence.

 Cliquez ici pour voir les différentes formules de supervision. 

How Good Career Coaching is Revolutionizing Employee Retention and Engagement – International Coach Federation

The “C” word has been somewhat verboten in companies for a while now. And for seemingly good reason. I’ve lost count of the people I’ve heard asking, “Why would we talk to our employees about their careers? We’d only be encouraging them to leave.” But times are a-changing, and disruption in the world of work …read more.

Source : How Good Career Coaching is Revolutionizing Employee Retention and Engagement – International Coach Federation

Coach, êtes-vous supervisé?

Offre de découverte de la supervision du coaching (voir en bas de page pour les détails)

Dans le monde du coaching je rencontre de nombreux coaches qui ne travaillent pas avec un superviseur. Pour quelle raison?

Peut-être ne savent-ils pas ce qu’est la supervision du coaching?

Alors rappelons quelques éléments :

  • la supervision vise à
    • développer le supervisé
    • résoudre des problèmes
      • éthiques
      • conceptuels
      • conflictuels
    • supporter et protéger
  • La supervision est l’interaction qui survient lorsqu’un supervisé vient parler de son expérience professionnelle à un superviseur avec qui il engage un dialogue réflexif et un apprentissage collaboratif en vue de son développement pour son propre bénéfice et pour celui de ses relations professionnelles

Les bénéficiaires de la supervision

  • Le supervisé
  • Les individus et les équipes avec les quels ils sont en relation
  • Les organisations pour lesquelles ces gens travaillent
  • Les parties prenantes de cette organisation, clients, investisseurs, employés, fournisseurs, communautés, environnement
  • Futurs relations du supervisé
  • La profession du supervisé et du superviseur
  • Le superviseur

Le modèle

Offre de découverte

Participez gratuitement à une séance de découverte de la supervision du coaching en vidéoconférence.

Le jeudi 22 août 2019 de 18:00 à 20:00

ou

Le jeudi 5 septembre 2019 de 18:00 à 20:00

inscription