Le groupe de Supervision, un boost pour le coach

La supervision de coaching offre aux coachs la possibilité d’accéder à un développement professionnel continu par la réflexion et le dialogue dans un espace sûr, favorable et confidentiel. Si nous regardons de plus près le mot lui-même : super-vision signifiant surveillance, la pratique de la supervision consiste, pour le coach et son superviseur, à réfléchir ensemble et à avoir une vue d’ensemble de la pratique du coach afin qu’il devienne le meilleur coach possible.

Pour en savoir plus, lire l’article de Tracy Sinclair : https://coachfederation.org/blog/coaching-supervision

Participer à un groupe de supervision

A ce jour, 3 novembre, il reste trois places dans le groupe de supervision qui commence ses activités ce 17 novembre 2022

Informations et inscriptions via cette page: https://prdcoaching.com/les-formules-de-supervision/

Que disent les participants?

  • I.A. : la supervision de groupe a comme avantages de faire intervenir plusieurs points de vue, de se tenir informé de la réalité d’autres professionnels qui ont des pratiques différentes (secteur, type de coaching, …), d’approfondir la réflexivité au travers des sujets apportés par les autres. Il y a le côté social et partage qui est important pour moi aussi.
  • F.E. : Dans l’exercice de sa pratique professionnelle, le coach a besoin de la supervision pour clarifier sa posture, son intervention complexe tant pour le coaching individuel que le coaching collectif. Il est nécessaire qu’il « nettoie ses lunettes » pour continuer à accompagner ses clients avec pertinence, humilité et agilité.
    Les avantages de la supervision de groupe sont de pouvoir échanger sur des sujets, approches de coaching et de croiser les points de vue avec les autres coachs.
    • Recevoir des feedbacks est très enrichissant et permet de modéliser la pratique avec nos clients. 
    • La supervision me permet d’avoir des options nouvelles qui élargissent le champ des possibles.
    • La régularité des séances est importante pour créer une culture d’apprentissage.
    • L’approche multiculturelle est porteuse et dynamique.
  • C.G. : La supervision de groupe est pour moi l’occasion de me pencher et m’interroger sur mes pratiques de coaching, de pouvoir échanger sur des thèmes- et des vulnérabilités- sur lesquelles j’aurais bien peu par ailleurs l’occasion de parler. Je trouve cela rafraichissant, cela m’apporte une lymphe qui me reporte aux origines de ma pratique.
  • Avantages :
    • Se confronter sur des cas concrets
    • Trouver de nouvelles pistes d’exploration/ d’action
    • Echanger nos vues sur le code d’éthique
    • Partager des états émotionnels et des doutes
    • Être nourri par différentes perspectives commerciales
  • C.D. : Avantages de la supervision de groupe: 
    • La richesse des apports: j’apprends tout autant des cas apportés par mes collègues que des miens
    • La multiplication des points de vue, chacun venant avec sa propre expérience
    • Le côté rassurant: nous avons pour la plupart des questionnements similaires, cela m’aide à remettre mes propres doutes à leur juste place
    • Ce rendez-vous régulier, quoi qui se passe.  En supervision individuelle, si je n’ai rien à discuter, j’aurais tendance à supprimer la réunion, tandis qu’ici, même si je n’ai pas de sujet, c’est un rendez-vous avec moi-même pour réfléchir quand même à ma pratique.  Indispensable dans notre métier ! 
    • J’ai eu deux groupes de supervision, et le sentiment a été le même : une bienveillance incroyable entre les collègues, des liens qui se créent.  Le métier de coach est très solitaire et avoir la possibilité de rencontrer des collègues à intervalle régulier apporte vraiment sentiment d’appartenance et un soutien. 

La puissance du Clean Coaching

Le Clean Coaching va bien au-delà du questionnement puissant.

En termes de questionnement, il va aider le coach à formuler ses questions en ne voulant faire aucun apport, conseil, suggestion, remarque, présupposé ou attente.

De plus, le « Clean Coaching » apporte une présence plus intense, une écoute plus active et la capacité accrue de susciter des prises de conscience. Le coach entre dans le monde du client en explorant les métaphores exprimées par le client.

Une présence plus intense et une écoute plus active.

Par leur formulation, les questions « Clean » semblent simples. C’est vrai qu’elles sont concises, claires, le plus souvent ouvertes. Cependant, cette simplicité cache le besoin d’une réflexion profonde de la part du client. Ces deux éléments combinés, questions « clean » et écouter activement, demandent au coach une grande présence pour être à l’affut des signaux et réponses donnés par le client. Le coach, sur base de ses observations et des réponses du client, pourra poser d’autres questions « clean » pour approfondir la réflexion du client et le mener à des prises de conscience.

L’exploration des métaphores

Pour permettre au client d’exprimer ses sentiments, ses ressentis, ses émotions et sa perception du monde, rien de tel que les métaphores. Le coach pourra encourager l’expression d’une métaphore qui symbolise la perception du client dans l’instant. Il pourra aussi profiter d’une métaphore exprimée spontanément par le client.

La métaphore est un excellent moyen pour permettre des prises de conscience. Les prises de conscience s’expriment en premier lieu de manière métaphorique pour être ensuite transformée de manière pragmatique en vue de réaliser le projet du client.

Apprendre et pratiquer le « Clean Coaching »

Pour devenir ce coach capable de formuler des questions puissantes dans la plus grande présence à son client, je vous invite à la formation en 6 webinaires qui commence en juin 2022. Pour une inscription et plus de renseignements, contactez moi ou visitez la page de notre site de formation PI-Coach.Pro.

Pourquoi s’associer à un coach ?

Les clients du coaching rapportent souvent qu’ils peuvent atteindre leurs objectifs plus rapidement s’ils travaillent avec un coach que s’ils ne le font pas. Si vous avez un objectif que vous voulez atteindre mais que vous vous sentez bloqué ou incertain de la manière de l’atteindre, vous devriez envisager le coaching.

Voici quelques raisons pour lesquelles vous pourriez vous associer à un coach :

Devenir un leader plus efficace

En travaillant avec un coach, vous pouvez améliorer votre présence exécutive et votre intelligence émotionnelle. De nombreux dirigeants font appel au coaching pour trouver comment diriger avec plus de facilité et d’impact. L’amélioration des compétences en communication et de la productivité sont également des raisons populaires de recourir au coaching.

Faire face au changement

Les activités liées au coaching sont considérées comme les plus utiles pour atteindre les objectifs de gestion du changement.* Contrairement aux activités de développement plus larges comme la formation ou l’apprentissage en ligne, le coaching est adapté à vos besoins individuels et à ceux de votre équipe. Il peut vous aider à aborder les points faibles, à surmonter les résistances et à renforcer la résilience.

Gérer des exigences variables

Dans votre rôle, vous avez sans doute de nombreuses responsabilités. Vous pouvez travailler avec un coach pour vous aider à réduire le stress et l’accablement, à gérer l’épuisement professionnel et à trouver un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

Améliorer la confiance en soi

L’amélioration de la confiance en soi est l’une des raisons les plus souvent citées pour s’associer à un coach. Le coaching peut vous aider à faire taire votre critique intérieur et à atténuer les sentiments du syndrome de l’imposteur. Il peut également vous aider à trouver et à vous approprier votre voix.

Dans l’ensemble, le coaching peut vous donner un sentiment d’autonomie. Anecdotiquement, de nombreux clients ont déclaré qu’ils n’avaient plus peur de relever de nouveaux défis et qu’ils se sentaient mieux armés pour affronter l’inconnu. Les résultats indirects du coaching incluent une augmentation des revenus du département ou de l’organisation et des employés plus engagés et plus efficaces.

Pourquoi la pandémie a vu se développer le coaching?

Il est évident que les deux dernières années ont obligé les entreprises de tout le pays à réduire toutes sortes d’activités typiques. Mais ce qui pourrait surprendre certains, c’est que malgré la pandémie de COVID-19, l’industrie mondiale du coaching s’est en fait « développée » l’année dernière – pour devenir une industrie de près de 3 milliards de dollars selon les dernières données.

L’étude – The 2022 ICF Global Consumer Awareness Study (GCAS) – commandée par la Fédération internationale de coaching (ICF) – a révélé que le coaching n’a pas seulement « survécu » à la pandémie, mais a « évolué ». Il ne s’agit plus d’une pratique individuelle, mais d’une pratique qui s’adresse à un plus grand nombre de personnes et qui utilise un plus grand nombre d’outils.

En fait, non seulement la sensibilisation et l’engagement à l’égard du coaching ont continué de croître [nos données ont révélé que 70 % des personnes interrogées dans le monde entier avaient une certaine connaissance du coaching], mais les résultats nous disent également une chose importante : en période de grands changements, de pressions et d’exigences croissantes, le coaching est considéré comme encore plus pertinent.

Mais l’étude révèle également d’autres tendances intéressantes  … en savoir plus

Source : Why the pandemic has seen a growth in coaching – TLNT

Coaching de dirigeant : 5 choses à savoir

Le coaching de dirigeants aide ces derniers à développer les stratégies, les habitudes et les attitudes dont ils ont besoin pour diriger les autres avec succès.

Sur une période moyenne de six mois, un coach de cadres met les dirigeants au défi de créer des objectifs mesurables et d’élaborer des plans pour les atteindre par étapes progressives. Certains coachs travaillent avec les dirigeants en personne sur leur lieu de travail, tandis que d’autres offrent un soutien lors de réunions virtuelles.

Ce type de coaching n’est pas considéré comme une formation ou un mentorat, et l’objectif n’est pas de « régler » les problèmes des employés. Le coach travaille plutôt en tête-à-tête avec les individus pour renforcer leurs compétences en matière de leadership et améliorer leur efficacité. Les services de coaching sont adaptés au participant et conçus pour faciliter la croissance personnelle.

Source : Executive coaching: 5 things you need to know

Les 7 Clés Du Coaching d’Organisation – Forbes France

Le coaching d’organisation est apparu il y a quelques années avec la nécessité impérieuse que les entreprises avaient de se transformer, pour relever leurs défis dans un environnement de plus en plus complexe.Avant, ces transformations pouvaient s’opérer de façon endogène, avec le risque que le système se meurt de consanguinité. Aujourd’hui elles ne peuvent s’exercer que par le truchement de stimuli exogènes et en particulier par l’accompagnement de coachs d’organisation. Ces acteurs apportent leur expertise et viennent au chevet de l’entreprise pour l’aider à trouver ses propres solutions et à amorcer les virages nécessaires au maintien de sa compétitivité, de sa survie et de sa pérennisation.Le coaching d’organisation est encore méconnu et les coachs formés à cette pratique peu nombreux, c’est pourquoi il nous semble intéressant d’en cerner les compétences. Le monde qui vient est en train de dessiner et de mettre à jour des métiers et des savoir-faire nouveaux qu’il est utile de circonscrire pour mieux les appréhender.

Source : Les 7 Clés Du Coaching d’Organisation – Forbes France