Qui est votre coach de carrière personnel?

Pourquoi est-ce que nous allons embaucher un entrepreneur pour nous aider à rénover nos maisons, un entraîneur personnel pour remettre notre corps en forme, un tuteur pour aider nos enfants qui ont des difficultés en mathématiques – mais quand il s’agit de nos carrières, nous pensons qu’il faut être capable de tout élaborer nous-mêmes?

« Vous ne payez pas un thérapeute pour simplement vous écouter . Votre coach de carrière doit être capable de vous donner des outils, des conseils et des techniques qui produiront des résultats concrets. »

The Case For A Personalized Career Coach . Article en anglais : Une argumentation en faveur d’un coach de carrière personnel.

Coach de carrière et carrière de coach

Question de carrière n°1

rencontre_profes
Puis-je décrire avec concision mon projet professionnel de manière à intéresser mon interlocuteur?

Les Américains appellent « elevator pitch » cet argumentaire condensé dans lequel vous vous présentez de 30 secondes à 2 minutes maximum, en moins de 120 mots.

A l’origine, « l’elevator pitch », c’est la conversation très rapide qui vous permet de vous présenter efficacement à un prospect ou contact, le temps d’un voyage en ascenseur !

En communication, c’est un exercice qui vous permet de vous présenter utilement en disant ce que vous recherchez et pourquoi vous êtes meilleur que vos concurrents en 120 mots max., (de 30 secondes à 2 minutes maximum), le temps d’un voyage en « ascenseur ».

Objectifs? Un maximum de communication pratique en un minimum de temps !

Coach de carrière et carrière de coach

Coaching de carrière et compétence 3 (ICF)

Coaching de carrière et compétence 3 : Renforcer la relation avec le client en construisant  une relation fondé sur la confiance et le respect.

ImageDans une relation de coaching de carrière le coach va emmener son client dans de nouvelles dimensions, lui faire découvrir et dépasser ses limites et ses peurs.

Pour que le client se sente en confiance et en sécurité pour sortir de sa zone de confort, le coach commencera par lui demander l’autorisation d’explorer de nouveaux domaines qui sont potentiellement sensibles. Par exemple, approfondir les zones de responsabilité du client dans ses décisions, ses allergies vis-à-vis de certaines personnes ou de certaines formes de relations d’autorité.

Ensuite le client doit se sentir soutenu en permanence. En particulier dans l’apprentissage de nouveaux comportements  et de situations qu’il ressent comme difficiles ou même génératrices de peurs. Pour certains, aller volontairement vers d’autres personnes qui peuvent être utiles et leur demander un service est un effort important. Toutes les réussites seront aussi fêtées avec force.

Le coach respecte le style, les perceptions, la manière d’appréhender le monde de son client. Aussi le coach le suit de près, l’encourage et le soutient dans les actions qu’il a librement choisies. Le coach montre une vraie attention au bien-être et à l’avenir de son client et veille à ce qu’il utilise ses ressources sans excès ou risques inutiles.

Nous verrons dans le prochain article comment le coach se rend disponible pour son client afin d’être entièrement disponible à son service.

La formation au coaching de carrière est organisée avec Coaching Ways et les détails pour s’inscrire sont disponibles en suivant ce lien:
http://users.skynet.be/momento/cw/page4/page25/index.html

Coaching de carrière et compétence 2 (ICF)

Coaching de carrière et compétence 2  : établir l’accord de coaching

ImageIl s’agit ici de comprendre ce que le client souhaite et ce que le coach peut lui apporter. Ceci est directement en lien avec la compétence 1, la déontologie du coach. Si le but du client est d’obtenir un nouvel emploi, ce n’est pas le coach qui va faire le travail à sa place, ou qui va lui donner une méthode à suivre à la lettre (rôle de consultant).

La responsabilité du coach est d’accompagner son client comme un partenaire. Par son savoir-faire, son questionnement puissant et une vision créative,  il stimule la pensée du client pour des solutions qui lui appartiennent et qui maximisent son potentiel.

En coaching de carrière l’accord peut varier selon les demandes et les situations. Ainsi par exemple, le sentiment d’urgence n’est pas le même pour un chômeur que pour celui qui a un job mais se pose des questions pour son avenir.

Malgré cela, le coach s’attachera toujours à pousser son client dans une réflexion profonde qui comprend une vision de l’avenir à long terme et représente une voie vers un avenir radieux.

Le développement de cette vision est le point de passage nécessaire pour atteindre des résultats tangibles qui seront décrits dans le contrat de coaching. Il y a cependant une grande variété dans la demande. Certains clients seront satisfait lorsque leur objectif professionnel à long terme est connu et que la stratégie pour y arriver est définie.  Ils se sentent capable de gérer leur projet dès qu’il est clair. D’autres clients souhaiteront être accompagnés jusqu’aux  premiers moments dans un emploi nouveau.

La semaine prochaine nous verrons comment le coach peut travailler sur la confiance et l’intimité dans cette relation qui engage l’avenir du client de manière significative.

La formation au coaching de carrière est organisée avec Coaching Ways et les détails pour s’inscrire sont disponibles en suivant ce lien:
http://users.skynet.be/momento/cw/page4/page25/index.html