Comment faire la différence?

différent-coach

Comment faire la différence comme coach?

Que recherchent réellement les clients?

L’un des plus grands défis pour les coachs c’est le manque de clarté et de transparence dans le marché du développement en leadership. Chacun peut s’appeler coach et une accréditation permet déjà de faire la différence?

Cela est-il suffisant pour que votre client comprenne votre unicité? Comment fera-t-il la différence autrement qu’avec le niveau de vos honoraires?

Il y a trois éléments à garder en vue:

  1. les clients s’intéressent aux résultats, pas à votre coaching
  2. Le clients s’intéressent à l’expérience, pas aux services
  3. Les clients s’intéressent au retour sur investissement, pas à vos honoraires

Si vous savez parler de ces trois besoins primaires des dirigeants d’entreprise, vous vous différencierez facilement et vous vous distinguerez dans un marché obscur. Cela veut dire plus de vente, obtenues plus facilement.

Pour en apprendre plus et pouvoir vous distinguer, voyez donc cette proposition: Coach en Entreprise et Entreprise de Coach

Remerciement :  Cet article est largement inspiré d’un article de Brandon James Mergard – Marshall Goldsmith Coaching

Se mettre au service des autres: prendre du plaisir à vendre nos services, un changement de mentalité

Les coaches sont des gens passionnés, et chacun de nous se sent comme s’il avait une mission personnelle d’être différent des autres. Nous sommes attirés par le coaching parce que nous aimons travailler avec des gens – mais quand on en arrive à la vente de nos services, beaucoup d’entre nous se sentent un peu inconfortable.

Coaches are passionate people, and each one of us feels like we have a personal mission to make a difference for others. We are attracted to coaching because we love to work with people – but when it comes to selling our services, many of us get a bit uncomfortable.

viaSelling to be of Service: A Mental Shift to Enjoy Selling Your Coaching Services. ‹ http://coachfederation.org/blog.

Do Less and Grow Your Business

L’arrivée du printemps me donne toujours envie de repartir à neuf et de nettoyer le bazar . C’est le moment idéal pour faire l’inventaire de votre vie et de votre entreprise et de faire de la place pour le meilleur. En tant que coach , j’ai réalisé que souvent, ce n’est pas ce que vous ajouter, mais ce que vous enlevez qui peut avoir le plus grand impact sur votre épanouissement et votre réussite .

Do Less and Grow Your Business ‹ http://coachfederation.org/blog.

Do You Find Your Niche or Does Your Niche Find You?

Pour le coach qui établi son activité, la question de base est « Qui seront mes clients? ». Voici une bonne réflexion à ce sujet. En anglais, mais vous pouvez utiliser la traduction de Google pour un résultat acceptable.

 

Do You Find Your Niche or Does Your Niche Find You? ‹ http://coachfederation.org/blog.

Le questionnement du chef d’entreprise

ImageVoici une petite liste des questions entendues lors d’entretien avec des chefs d’entreprise, des cadres ou même des employés.

  • Ma communication est-elle efficace ? Tous les collaborateurs savent-ils où je veux aller avec cette entreprise ?
  • Comment faire pour que les collaborateurs prennent plus d’initiatives heureuses ?
  • Comment trouver du temps ? pour moi, pour ma famille?
  • Puis-je me permettre de respirer, de prendre du recul et penser à des projets nouveaux pour pérenniser mon entreprise ?
  • Où est passé le plaisir ?
  • Comment former, motiver, développer les nouveaux collaborateurs ?

Cela vous semble familier ? Pourquoi ne pas en parler avec un coach ?

N’hésitez pas à me contacter.  Une première rencontre peut se faire face à face, mais aussi au téléphone ou sur Skype.

Le coaching d’entreprise en temps de crise

ImageInvestir dans le coaching en période de crise

Lorsqu’un dirigeant fait appel à un coach professionnel pour l’aider à sortir de la crise passagère que connaît son entreprise, l’argument avancé est souvent celui de dépasser une panne décisionnelle ponctuelle.

En réalité, il s’agit de bien plus que cela puisque la crise que traverse l’entreprise engendre un stress permanent et grandissant pour le dirigeant qui n’en voit pas l’issue.

Recourir aux services d’un coach professionnel lui permet d’avoir le recul nécessaire pour mieux appréhender la situation de crise et prendre les décisions adéquates.

Mais en faisant son travail, le coach professionnel décèle, parfois, les signes avant coureurs de la souffrance patronale, également appelée « burning out », dont on peut citer :

  • L’augmentation des heures du travail aux dépens de la vie familiale et ramener du travail jusqu’à chez lui, fréquemment.
  • Une croissance notable de la nervosité du dirigeant qui devient hyper irritable
  • Renfermement sur soi qui va jusqu’au cloisonnement
  • Sommeil agité
  • Fatigue constante
  • Altération de l’humeur générale vers plus d’autoritarisme envers les collaborateurs…

Le mal-être général du dirigeant en souffrance patronale est difficile à identifier car il se confond avec le stress engendré par la crise que connaît l’entreprise et paraît justifié aux yeux de l’entourage qui ne perçoit pas la détresse du dirigeant concerné.

Merci à http://www.petite-entreprise.net pour cet article