« Je ne sais pas me vendre »

Service à louerCombien de fois n’ai-je pas entendu cette phrase?

Alors décortiquons cette phrase et ses divers éléments:

  • je
  • ne sais pas
  • me
  • vendre

Qui est ce « je »? Le connaissez-vous et quelle est sa valeur? Quels sont les moteur de cette personne? Quelle sont les valeurs importantes qui l’ont dirigée vers tel ou tel type de service? Et si je remplaçais dans la fameuse phrase le « je » par ces valeurs, comme « ma passion », « mon enthousiasme », « ma créativité », « mon expérience »? Faites le test, choisissez ces valeurs qui ont été à la base de votre choix professionnel et tentez de redire la phrase… Alors, c’est déjà bien plus difficile à dire, non?

Par exemple: « Ma créativité ne sait pas me vendre », ça sonne comment chez vous?

Alors, « ne sais pas », qu’est-ce que cela couvre? Quelle est ma valeur? Comment j’évalue mes compétences et mes capacités? Même en débutant dans une profession, j’arrive avec tout ce que je suis, avec toutes la richesse de mes expériences. Si je remplaçais ici ce « ne sais pas » par une verbe qui me convient et me soutient, comme « autoriser », « soutenir », « permettre », « désirer », « réaliser ». Faites encore le test…

Par exemple : »Ma créativité permet de me vendre », quelle est la musique que vous entendez?

Permettez-moi d’inverser. « Vendre » est-il le bon terme. Surtout s’il s’agit d’offrir un service basé sur mes talents, mes capacités et mes connaissances. Si je vends, il ne restera plus rien. Donc le terme est impropre. Et si je disais « louer »? Je suis et je reste propriétaire. La relation propriétaire/locataire est bien différente de celle de vendeur/acheteur. C’est ce qui fait la différence entre louer mes services et vendre un produit. Alors que devient la phrase du début?

Par exemple: « ma créativité permet de me louer », Ca sonne faux, vous ne trouvez pas? Pour quelle raison cela sonne-t-il faux?

Sans aucun doute parce que je ne « me » loue pas! Mon client loue mes talents, mes capacités, mes compétences, mes connaissances. La preuve est qu’il paye le temps pendant lequel il loue. Mon tarif est établi à l’heure, à la journée, et quand je fais un forfait, c’est pour le temps de réaliser un projet défini et fini. Et maintenant, que devient cette phrase quand je remplace « me » par « mes services », « mon temps », « mes capacités »… Essayez pour vous même…

Par exemple : « ma créativité permet de louer mes services ». Après avoir fait l’exercice, comment vous sentez-vous? Que voulez-vous faire après avoir lu cet article? Voudriez-vous mettre en commentaire votre phrase?

Une réflexion sur “« Je ne sais pas me vendre »

  1. Pingback: Propriétaire ou locataire? | Philippe R. Declercq, Coaching & Mentoring

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s